les anglais et la “Manie russe”.

Actualite Breaking News

Les Anglais voient partout les Russes. une enquête qui sème beaucoup plus de doute que de vérité. La “minia” russe trouble un peu “trop” les anglais.

D’après le Times, Le plus ancien des quotidiens britanniques, des centaines de profils sur les réseaux sociaux pousseraient à la révolte en France et seraient liés à la Russie. 

Comme à l’accoutumée, les Anglais voient les Russes partout , le Times dans un article de 8 decembre a assure que “Des centaines de comptes de reseaux  sociaux liés à la Russie pour faire prospérer la colère française en ligne”, et  en pleine manifestation des “gilets jaunes” partout en France.

Le quotidien britannique, le plus connu à l’étranger appartient depuis 1981 à Rupert Murdoch, assure, après analyse , que des centaines de profils “liés à la Russie” sur les réseaux sociaux “tentent d’amplifier les manifestations qui touchent la France”.

Selon le même journal “les activistes”  sont present particulièrement sur Twitter, où dès le début du mouvement, le mois dernier, 200 comptes “ont produit en série environ 1600 tweets et retweets par jour” sur le sujet des “gilets jaunes” 

Le journal britannique qui n’est que la voix de l’establishment s’appuie sur l’enquete de New Knowledge, une entreprise de cybersécurité qui affirme que “ces comptes ont répandu de la désinformation, utilisant des photographies de manifestants blessés dans des événements sans rapports afin de renforcer le récit d’une police française violente”.

En direct de Marseille

Опубликовано Lilia Ghanem Понедельник, 3 декабря 2018 г.

“enfoncer le clou”

Le cofondateur de New Knowledge, Ryan Fox confirme que “l’objectif russe est d’amplifier les divisions”, et notamment le message qui veut que “les hommes politiques français sont déconnectés des travailleurs”. et le Times de préciser :

Il souligne que le réseau russe n’est pas à l’origine des manifestations, mais qu’il a soufflé sur les flammes.”

Comme preuve de cette “enquete” , le cofondateur de New Knowledge Ryan Fox assure qu’il y a des preuves que les comptes russes cherchent aussi à provoquer des tensions ethniques en France. Il cite en exemple une fake news qui raconte que les Algériens pourront bientôt venir se faire soigner gratuitement en France

Facebook Comments

1 thought on “les anglais et la “Manie russe”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *